Informer un prestataire tiers

3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)
  • Auteur
    Messages
  • #10716
    Avatar
    CTMSinfo
    Participant

      Bonjour,
      Je travaille comme consultant informatique. Nous travaillons sur des systèmes qui sont eux mêmes gérés par des prestataires de nos clients. Par exemple, le prestataire X est le prestataire d’un logiciel « CTMS » pour notre client C.
      Nous venons d’apprendre (de manière informelle, nous ne sommes pas censé le savoir) que le contrat du prestataire X chez le client C est en danger, car ces derniers sont mécontents de leur manque de réactivité. Il semble que le prestataire X se soit « endormi sur ces lauriers », après plus de 10 ans de services.
      Quel risque j’encours si jamais je décidais d’alerter le prestataire X ?
      Je comprends que si il l’apprennait, le client C déciderait de ne plus travailler avec moi, mais peut-il me poursuivre juridiquement?
      Je ne dispose pas (et je n’aurais pas divulgué) d’informations chiffrées ou techniques sur ce que propose la concurrence. Je veux juste alerter le prestataire X afin qu’ils réagissent plus activement par rapport à un risque qu’ils semblent minimiser ou ignorer.
      Cette attitude est-elle illégale?
      Merci d’avance!
      Cordialement.

      #10744
      Jurisprudent
      Jurisprudent
      Modérateur

        Bonjour,

        Quel est votre intérêt dans cette démarche?

        N’ayant pas de support qui établit l’état de vos relations contractuelles, je ne peux me positionner sur votre question.

        #10758
        Avatar
        CTMSinfo
        Participant

          Bonjour,
          Le contrat tourne autour surtout de la confidentialité des données sur lesquelles nous travaillons (donc, la non divulgation de données « patient », car c’est en relation avec du médical).
          Mon intérêt dans cette démarche: « secouer un peu le cocotier » chez le prestataire X, car nous savons que techniquement il peut répondre aux demandes du client, et nous ne comprenons pas pourquoi il réagit si mollement (ce pourquoi je disais qu’il s’est « endormi sur ces lauriers »).
          Pourquoi?: parce que finalement pas mal d’emplois (en externe ou en interne) en dépendent. L’arrivée possible du nouveau système va faire dégager automatiquement certains prestataires, demander une réorganisation aussi en interne puisque des personnes travaillent depuis maintenant plus de 10 ans sur ce système, etc, etc..
          Tout ceci ne nous semble pas justifié: ne serait-ce que la désignation des potentiels challengers du prestataire X ne colle pas avec les besoins, et ne semble pas être une décision prise pour le bien du client (qui ne semble pas en être conscient pour le moment).
          D’ou notre agacement, et nos suspicions de fortes actions de lobbying (via des externes qui poussent d’autres solutions en avant, par exemple). Les coûts de migration d’un système A vers un système B dans ce cas sont astronomiques, donc on ne pige pas pourquoi certains poussent vers des solutions incomplètes.
          Pas plus qu’on ne comprends l’inertie du prestataire X.
          Bref, ma démarche a surement peu de chance d’aboutir, mais j’ai du mal a rester a ne rien faire et regarder le truc se dérouler.
          De plus, de notre côté, il nous est arrivé déjà de rattraper un contrat au dernier moment, contrat mis en danger d’une part du fait d’un incompréhension et d’autre part du fait d’un lobbying d’un autre prestataire. Donc je garde l’espoir que tout n’est pas perdu tant que tout n’est pas complètement « bouclé ».
          Voila pour quelques explications.
          Cdt,

        3 sujets de 1 à 3 (sur un total de 3)

        Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

        Fermer